détecteur de fumée.

La majorité des incendies mortels se produisent lorsque les familles dorment, car les occupants ne sont pas conscients de l’incendie jusqu’à ce qu’ils n’aient plus le temps de s’échapper. Un détecteur de fumée monte la garde 24 heures sur 24, et lorsqu’il détecte de la fumée pour la première fois, il déclenche une alarme sonore. Cela permet souvent à une famille de disposer du temps précieux, mais limité, nécessaire pour s’échapper. Les détecteurs de fumée correctement installés et entretenus sont également considérés comme l’un des meilleurs moyens, et des moins coûteux, de donner une alerte rapide en cas d’incendie potentiellement mortel et pourraient réduire de près de moitié le risque de mourir d’un incendie dans votre maison. Très avantageux hein ? Mais comment en choisir un ?

Choisir le détecteur de fumée qui vous convient

Il est important de choisir le bon type d’alarme pour chaque zone. Il existe plusieurs types de détecteurs de fumée, chacun d’entre eux étant plus efficace pour détecter certains incendies.

Les détecteurs de fumée les moins chers sont des modèles à ionisation, qui produisent un petit courant affecté par la fumée, déclenchant ainsi l’alarme. Ces détecteurs sont sensibles aux minuscules particules de fumée produites par les incendies à inflammation rapide, qui se déclenchent lorsque des matériaux inflammables comme le papier ou le bois s’enflamment rapidement. Malheureusement, elles sont aussi facilement déclenchées par des toasts brûlés, et ne sont donc pas idéales pour la cuisine. Il est donc préférable de les placer dans votre loft, votre salle à manger ou votre salon pour les protéger contre les incendies accidentels provoqués par des objets tels que des bougies, des guirlandes de Noël, des arbres de Noël ou des allumettes.

Les détecteurs de fumée optiques ou photoélectriques sont légèrement plus chers et, comme leur nom l’indique, produisent un faisceau de lumière qui déclenche l’alarme lorsqu’il est affecté par la fumée. Ils sont plus efficaces pour détecter les grosses particules de fumée produites par les feux qui couvent, ce qui les rend plus efficaces pour protéger contre les incendies causés par des câbles en PVC, des chargeurs ou des cigarettes. Cependant, ils sont légèrement moins sensibles à la fumée des feux à combustion libre. Les détecteurs de fumée optiques ou photoélectriques sont mieux placés près des cuisines, dans les couloirs et les paliers, et dans les chambres à coucher. Il est particulièrement important d’avoir des détecteurs d’incendie dans une chambre à coucher pour les enfants et les personnes âgées, qui ont moins de chances de se réveiller lorsque les alarmes sonnent.

Bien qu’ils ne soient pas strictement des détecteurs de fumée, les capteurs de chaleur sont utiles car ils détectent une augmentation rapide de la température. Ils constituent donc une excellente option pour la cuisine, où les feux de graisse peuvent rapidement brûler, et comme ils ne détectent pas la fumée, ils ne sont pas susceptibles de déclencher de fausses alarmes. Les détecteurs de chaleur sont également utiles pour les fumeurs qui ne veulent pas déclencher d’alarme dans le salon, pour les pièces où il y a un feu ouvert, ou pour une pièce qui dispose d’un barbecue sur un patio voisin.

Vous pouvez cependant profiter de tous les avantages possibles, car il existe des alarmes combinées à ionisation et à optique (et parfois à chaleur).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *